Partagez | 

 « On se retrouvera en enfer » ♦ Helia Aenor

Helia Aenor

avatar
Non Validé
Messages : 43
Points : 51
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 22
Localisation : Champneuf ~

Feuille de personnage
Race: Dragonne
Carnet de bord:
MessageSujet: « On se retrouvera en enfer » ♦ Helia Aenor    Jeu 15 Mai - 12:34


Nom : Aenor, forme abrégé de son nom complet en Draconis « Heliaenordaintrachivus »
Prénom : Helia, ou Heli pour les plus téméraires.
Âge : Était là bien avant les humains (apparence d'une jeune femme de 19 ans)
Race : Créature Magique, dragonne.
Rang : Classe épique.
Métier : A la recherche d'un emploi.
Classe Sociale : Seigneur gardienne des Montagnes.
Orientation Sexuelle : N'a aucune expérience de ce que pourrait bien être la « sexualité ». Affaire à suivre.





C'est une étrangère. Elle vient de loin. Les rumeurs à son sujet sont nombreuses. Certains pensent que c'est une sorcière, d'autres une créature magique mais ils sont incapables de le démontrer et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Helia est différente, c'est certain. Ses longs cheveux rouge sombre et ses grands yeux noirs en amande ne laissent pas indifférents ceux qui la croisent. Grande, elle a une peau très pâle et des formes généreuses qu'elle exhibe facilement, comme si elle n'avait pas encore vraiment pris conscience de l'attirance qu'elle pouvait provoquer. A son propos, tout le monde est d'accord sur un point : Helia est dangereuse. C'est un ressenti unanime, comme si l'aura de mystère qui l'enveloppait pouvait envoyer de petits signaux « attention danger imminent ». Il est si rare de voir une femme seule, indépendante, se baladant avec deux sabres à sa ceinture que c'en est forcément suspect. A plusieurs reprises, elle a prouvé qu'elle sait se défendre et qu'elle est aussi endurante qu'un homme.

C'est pour cette raison que l'on peut qualifier Helia Aenor de personne « très physique ». Elle ne parle que très peu. Si jamais elle vous adresse la parole, vous pourrez découvrir sa voix chaude et vibrante qui sonne aux oreilles des humains comme un véritable enchantement. Ceux qui l'ont entendu dise que finalement, Helia est une sirène qui aurait pris forme humaine. Mais là encore, ce n'est que supposition. Son vocabulaire est limité et ses phrases vont droit au but. Il faudrait qu'elle communique plus pour s'améliorer mais ça ne fait pas partie de ses priorités. Puisque depuis toujours, Helia déteste les humains. Tous. Elle les trouve insignifiants et bien souvent stupides. Intelligente, elle a su camoufler sa véritable apparence et sait qu'il faut qu'elle se fonde dans la masse. Elle ne reproduira plus les erreurs de la première fois. Sa démarche est souple et lente, elle regarde même les gens dans les yeux quand il s'adresse à elle. Elle a appris à manger correctement ainsi que les règles simples de politesse. Se laver, s'habiller (le plus souvent elle se contente d'un bandage autour de sa poitrine et d'un grand pantalon large rouge) et faire semblant d'avoir besoin de dormir. L'art des apparences lui rend bien service.

Derrière ce physique de femme hautaine et mystérieuse se cache de véritables sentiments tourmentés par ce nouveau monde qu'elle apprend à connaître. Elle qui a si longtemps été seule prend goût à la vie en communauté. Les bruits, les voix, les cris, les odeurs, tous ses sens plus développés que la moyenne sont en permanence sollicités et elle doit rester vigilante à chaque instant. Toutes ces nouveautés peuvent la rendre parfois joyeuse voir amicale. Dans ces moments-là, ses yeux paraissent moins sombre et un peu doré. Helia qui a toujours cherché un compagnon, ne désespère pas de trouver, peut-être, une autre créature magique comme elle qui pourrait la comprendre. Partagée, elle préfère adoptée l'attitude de la méfiance et garder ses distances plutôt que de faire confiance trop vite. Sa blessure au bras gauche, qui pourrait passer pour un simple tatouage, l'a fait toujours souffrir et lui rappelle ce que les humains lui ont fait enduré, jadis. Sa douleur persistante est là pour lui rappeler qu'elle n'a pas le droit de trouver son bonheur et qu'elle a une vengeance à accomplir.

Et quand parfois, la colère est trop puissante, sa nature impulsive refait surface. Comme ses instincts sont encore difficiles à maîtriser, Helia a trouvé une solution pour éviter de se retransformer : le maniement des sabres. Elle les a constamment avec elle et ne les dégaine que quand elle se sent en danger. Mais ce qu'affectionne Helia presque plus que les armes : c'est l'or. Un pendentif qui brille, une bague étincelante ou une arme incrusté de pierres précieuses et voilà qu'elle perd totalement l'esprit. Elle désire cet or plus que tout. Pourtant, elle ne porte aucun bijou. Par tous les moyens possibles, elle cherchera à s'en emparer. Si elle y parvient, vous pouvez être sur que vous ne reverrez plus jamais l'objet qu'elle a « subtilisé ». Il fera désormais partie de son trésor. Qui est un peu trop bien caché et trop bien gardé pour que vous puissiez espérer remettre, un jour, la main dessus.




« Te voilà condamnée à rester seule, Helia. Pour l'éternite. »
Une pensée qui la hante. Depuis toujours. Qui ne l'a jamais quitté. Aussi loin qu'elle puisse se souvenir, Helia a toujours été seule. Désespérément seule. Elle vient pourtant de quelque part, elle n'a pas pu apparaître comme ça, tombant du ciel : venir du néant ! Helia a eu une famille, des géniteurs qui lui ressemblent mais cela remonte à trop loin dans sa mémoire et elle a du les oublier. C'était la seule explication possible. Tout ce qu'elle sait de ses origines c'est son nom « Heliaenordaintrachivus » et une langue que personne ne reconnaît quand elle l'emploie. Elle a pourtant essayé de communiquer, d'en savoir plus. Mais quand on fait près de quinze mètres de haut, que votre corps est recouvert d'écailles rouges étincelantes, que vous avez de grandes ailes dans le dos et qu'en plus vos griffes font la taille de votre interlocuteur, c'est assez délicat de se faire des amis consentants, voyez-vous ? Elle a pourtant cherché partout, d'autres dragons. Elle aurait tellement voulu en trouver un, ne serait-ce que pour perpétuer son espèce : après tout, c'était son devoir de dragonne ! Et bien que ces recherches furent vaines, Helia n'a jamais perdu espoir. Elle ne pouvait définitivement pas rester seule toute sa très longue vie.


« Tu haïras de toutes tes forces, ceux qui te condamneront à l'exil. Ces misérables humains. »
Le temps est une notion bien insignifiante pour un dragon. Celui-ci passait sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte et Helia n'avait pas encore rencontré le nouvel envahisseur qui était en train de coloniser ses terres. La montagne sur laquelle elle était, n'avait jusque là était peuplé que de proies faciles et craintives. Peut-être quelques créatures magiques comme elle, qui s'étaient un peu défendu et que la dragonne préférait laisser parce que leurs viandes avaient un goût étrange ; mais jamais elle n'avait vu ça. Des êtres bipèdes, sans ailes et sans griffes qui transformaient sa montagne pour créer des endroits pour s'abriter de la pluie et se réchauffer sous un toit, comme elle le faisait dans sa grotte. Très curieuse, peut-être même trop curieuse, Helia décida de les approcher. Leur réaction fut foudroyante. Ils eurent peurs. Ils la chassèrent. Et bientôt, ils essayèrent de la traquer. En colère comme jamais encore elle n'avait été, Helia résista de toutes ses forces. Jusqu'au jour où ils furent trop nombreux et qu'à l'aide d'une machine étrange, ils réussirent à toucher une de ses ailes et à la blesser.


« Cultive ta souffrance. Pour en faire ta nouvelle force. »
Le drame d'Helia, c'est qu'elle ne peut plus voler. Sur son aile gauche, on peut encore voir la brèche que le boulet a fait en la perforant. Les écailles autour de la blessure sont devenues noires. Et elle en souffre. Elle pense que celui-ci a été ensorcelé, ou empoisonné pour réussir à lui faire une telle blessure. Pour survivre, elle est désormais condamnée à rester près de ses proies, dans la forêt. Elle change régulièrement de caverne et elle subsiste ainsi depuis assez longtemps pour que les hommes aient oublié sa légende. Seulement, Helia a soif de vengeance. Et c'est une licorne noire bienveillante à son égard qui lui a enseigné l'art de se changer en humaine. Les premières fois étaient vraiment atroce. Mais bientôt, la dragonne a réussi à revêtir les traits de son pire ennemi. La licorne lui a confié que c'était sûrement grâce à la magie qui est apparu avec les humains que désormais, les créatures magiques pouvaient réaliser ce genre de prouesse. Quand elle s'aventura dans leur village, ainsi déguisée, Helia se montra bien trop curieuse de tout, pour ne pas se faire remarquer. Elle ne les avait pas encore assez observée pour être comme eux. C'est quand des soldats ont pointé leurs armes vers elle, qu'elle a perdu son sang froid. En se retransformant en dragon, elle s'était une nouvelle fois condamnée à vivre recluse. Helia a décidé de ne plus jamais refaire cette erreur. Elle allait continuer à se cacher, le temps qu'elle les connaisse assez pour se fondre parmi eux et pouvoir enfin, mettre en place sa vengeance.

« Sois proche de tes amis, mais sois encore plus proche de tes ennemis. »
Alors qu'elle était affamée, Helia s'est retransformée en dragonne pour chasser et s'est rapprochée du village sans vraiment faire attention. Résultat, elle a été témoin d'une scène insupportable à ses yeux : une femelle seule était pourchassée par un groupe d'humains armés. Se revoyant lorsqu'elle avait été pourchassée bien des années plus tôt, Helia a pris sa défense et sa simple intervention à faire fuir les assaillants. La jeune femme avait besoin d'aide et devait avoir faim tout comme elle. Elle partagea avec elle le sanglier qu'elle venait de tuer. C'était une occasion unique pour la dragonne puisque cette humaine ne cherchait pas à la fuir et semblait reconnaissante de ce qu'elle faisait pour elle. Ne voulant pas lui montrer son pouvoir de se changer en humaine, Helia est resté sous sa forme originel et l'aida à alimenter le feu dont l'humaine se servait pour faire cuire sa viande. Quand celle-ci s'endormit, la dragonne se transforma pour pouvoir l'observer de plus près. A la vue de sa bague en or, elle ne put résister à l'envie de lui prendre. C'est alors qu'Helia fut confrontée à un sentiment qui lui était jusque là étranger : la tristesse. Lorsque des larmes secouèrent l'humaine, elle comprit que l'anneau qu'elle avait dérobé était vraiment important. Au bout de plusieurs jours, la dragonne se décida à lui rendre son anneau pour faire cesser cet étrange émotion qui l'a mettait mal à l'aise. Les humains étaient doués de sentiments. Les humains étaient pourtant si vulnérables. La compagnie de cette femme avait soulevé d'innombrables questions. Et quand celle-ci partit puisqu'elle avait retrouvé toutes ses forces, pour la première fois, Helia eut le cœur serré. Elles n'étaient peut-être pas si différentes après tout. La dragonne avait trop souffert de sa solitude. Le temps était venu de se changer définitivement en humaine pour changer complètement de vie. C'était risqué pour elle et dangereux, mais la curiosité et la soif de vengeance était plus forte que tout. Bientôt, elle serait l'une des leurs et pourrait, en apprenant à les connaître, peut-être pardonner l'affront qu'ils lui ont fait par le passé. Ou peut-être pas.




Helia Aenor est en réalité une dragonne. Ces cheveux sont de la couleur de ses écailles rouge sombre et ses yeux noirs peuvent devenir dorés si elle se sent bien. Elle a perdu la capacité de voler, suite à une étrange blessure qui refuse de guérir que lui ont fait les hommes. Lorsqu'elle prend forme humaine, sa blessure se matérialise sur son bras gauche, sous la forme d'une brûlure qui a pris la forme d'un dessin et qui peut passer pour un tatouage.

Même sous ses traits d'humaines, elle garde quelques unes de ses capacités. Helia ne peut manger que de la viande crue ou cuite. Elle est moins forte mais toujours aussi endurante. Elle compense son manque de puissance par le maniement des sabres. Helia garde des écailles sous sa peau. Il est donc très difficile de la blesser et quasiment impossible de lui faire une piqûre, par exemple. Grâce à ses écailles, elle est aussi insensible au feu et aux brûlures ordinaires. Par contre, comme c'est une créature magique, elle sera très vulnérable à la magie des sorciers.  

Par dessus tout, elle aime les trésors. Tout ce qui brille, à base de métal précieux ou de pierres rares, elle ne peut y résister. Avide, elle s'approchera de son objectif par tous les moyens pour finir par subtiliser l'objet qui l'intéresse. Helia est une voleuse, parfaitement. Ce n'est même pas pour les revendre, juste pour l'ajouter à son précieux trésor qu'elle amasse depuis qu'elle a appris à voler. Autant vous dire qu'il doit certainement être gigantesque. Mais elle n'en parlera à personne, même sous la torture.

Comme Helia est humaine depuis assez récemment, elle n'a pas encore toutes les attitudes appropriées. Elle ne parle pas bien la langue, ne montre pas vraiment ses émotions et pour remédier à ses faiblesses, elle observe beaucoup le comportement des autres pour le copier. Il faut lui expliquer clairement les choses si l'on veut qu'elle fasse un travail précis. Intelligente, elle sait cacher ses lacunes mais elle n'y arrive pas toujours. Comme la plupart des habitants, elle ne sait ni lire, ni écrire mais aimerait beaucoup apprendre. Le plus difficile pour elle : c'est la compréhension des différentes relations humaines. Elle est aussi totalement imperméable aux sous-entendus et autres traits d'humours. Ce sont des subtilités qui la dépassent.

Codage © Daisukai


Voir le profil de l'utilisateur

L'Archiviste

PNJ
Messages : 65
Points : 160
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/04/2014
MessageSujet: Re: « On se retrouvera en enfer » ♦ Helia Aenor    Jeu 15 Mai - 19:48
Je vais commencer par te donner quelques informations avant de te valider. Bien tout d'abord merci à toi, notre premier dragon, et qui a su tirer de la manière dont nous imaginons cette race. N'oublie pas que les dragons sont en réalité des Dinosaure, le seul moyen de l'être et d'avoir échappé au cataclysme, ainsi le crachat de feu ne leur est pas permit puisque à cette époque la magie n'avait pas encore existé. Leur poumons est néanmoins gonflé de CO2, permettant d'un moindre souffle d'enflammer une flamme afin de la rendre destructrice. Concernant les formes humaines, les dragons ont normalement apprit seul en observant les humains à se changer de forme, bien que la magie n'existait pas, il ont un corps capable de capter celle existence à notre époque, de plus les seules licornes capables de prendre une forme humaine et encore cette forme étant le produit d'une illusion, sont les licornes noires, vues par toutes les races, hormis druides, comme des créatures mauvaises et maléfiques. Soit j'ai pas d'autre informations à te donner. Concernant le Rang Social, les Dragons sont considérés comme Seigneur Gardien de quelque chose, c'est leur fonction, leur rôle et même après leur réveille ils souhaitent protéger ce pourquoi ils sont nés. Je te laisse éditer pour ajouter ce rang. :3

Je te valide

Te voilà réveillé de ton hibernation, découvrant un nouveau monde. Seras-tu capable de vivre dans un monde qui n'est pas le tien? Un monde où tu es considéré comme un monstre. Seras-tu capable de te venger même en côtoyant la race humaine, ne seras-t'elle pas capable de changer ton jugement? Prend garde, l'Humain est une race bien au dessus de ce que l'on pense. Bienvenue à Lucifen.
Voir le profil de l'utilisateur

Helia Aenor

avatar
Non Validé
Messages : 43
Points : 51
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 22
Localisation : Champneuf ~

Feuille de personnage
Race: Dragonne
Carnet de bord:
MessageSujet: Re: « On se retrouvera en enfer » ♦ Helia Aenor    Jeu 15 Mai - 20:21
Merci beaucoup pour cette validation ! :3

J'ai vraiment essayé de suivre la fiche et merci de me donner d'autres précisions. Je m'en vais rectifier mon histoire pour la licorne qui a enseigné à ma dragonne l'art de se changer en humain.

J'aurais bien aimé avoir quelques idées pour la classe sociale. Seigneur gardienne... de la montagne ? de son trésor ? de l'amour et de la paix ? *ok ça c'était nul* J'aimerais savoir ce que je peux mettre exactement.

Encore merci :3
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « On se retrouvera en enfer » ♦ Helia Aenor    
 

« On se retrouvera en enfer » ♦ Helia Aenor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifen :: Un semblant de rêve :: Archives :: Fiches-